Blog

30 collégiens ont scénarisé des jeux vidéo avec le programme Declick14’s !

Apprendre la logique de la programmation, chercher, tester et concevoir son propre jeu vidéo : c’est l’objectif du programme Declick soutenu par la Fondation. Le 20 décembre dernier, la première étape a réuni 30 collégiens autour d’un hackathon sur le thème « Changer le monde !

 

 

 

Depuis 2018, la Fondation soutient Declick 14’s, un programme d’apprentissage ludique de la programmation informatique à des collégiens en REP (Réseau d’Education Prioritaire) d’Essonne et de Toulouse. Impliqués en équipe dans un projet de jeu vidéo, les jeunes apprennent à maîtriser l’outil numérique et se positionnent ainsi en tant qu’acteurs et créateurs.

 

Cette année encore en Essonne, le programme a démarré par un hackathon qui a rassemblé les jeunes de 3 collèges : encadrés par des facilitateurs d’idées, ils ont mené une réflexion collective autour de la thématique « changer le monde » pour imaginer des solutions aux défis de notre temps.

 

Durant une demi-journée, 8 équipes (dont une entièrement féminine !) de 3 collèges (Collège Jean Lurçat à Ris-Orangis, Louise Michel à Corbeil-Essonnes, et Galilée à Evry) ont identifié des solutions et les ont scénarisé pour construire leur futur jeu vidéo. Elles ont ensuite choisi leurs porte-paroles, qui ont été coachés pour la préparation de leur pitch de présentation.

 

Les différents travaux ont été présentés à l’ensemble des participants lors de la restitution finale. Des solutions amusantes et surprenantes ont mis en évidence l’ingéniosité des élèves, comme par exemple :

  • La lutte contre la pollution et la préservation de l’environnement mises en œuvre par un « super-héros » pour assainir toute la terre ;
  • Un « super enfant » qui trouverait des solutions aux tensions politiques actuelles ;
  • Une décharge radioactive, génératrice de mutants dont le rôle serait de sécuriser le monde.

 

« Au-delà du jeu et de la réflexion collective, les jeunes se sont inspirés de l’actualité, de ce qu’ils vivent au quotidien, des difficultés qu’ils rencontrent pour trouver des solutions à leur petite échelle, ce qui est vraiment exemplaire » David Gomes, professeur et encadreur des équipes du collège Jean Lurçat.

 

« Moi j’aime bien les jeux vidéo et c’était super intéressant d’adapter nos scénarios par rapport aux difficultés que l’on rencontre dans le quartier, pour y apporter des solutions concrètes. Aminata Sylla, 11 ans, participante du collège Louise Michel.

 

A partir de Février, les équipes poursuivront la création de leur jeu vidéo à travers des ateliers de programmation encadrés par des élèves ingénieurs de l’École Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise (ENSIIE).

 

Ils auront ensuite besoin d’être coachés pour présenter leur jeu, prendre confiance à l’oral, convaincre et gagner le prix du jury lors des restitutions de fin d’année !

 

Pour les accompagner ou participer aux jurys de ce programme, contactez la Fondation : foundation@thalesgroup.com