Blog

De la réflexion au désir d’apprendre : Mihaela nous raconte son intervention dans une classe des Savanturiers de la High-Tech

mihaela savanturiers

 

Un an après le lancement du programme pilote Les Savanturiers de la High-Tech, quels sont les retours des salariés du Groupe sur leur expérience de bénévolat ?

 

Initié en avril 2015, ce programme d’éducation aux sciences par la recherche a permis à 14 salariés bénévoles de parrainer des classes d’enfants du primaire au secondaire à Paris et en Gironde. Mihaela Brut, ingénieur à Palaiseau, bénévole et marraine d’une classe, nous raconte son immersion scientifique dans une classe de CM2 : « Cette expérience des « Savanturiers de la High Tech » sur les robots pour l’environnement a été extraordinaire ! Les enfants ont été très curieux et sensibles, ils ont beaucoup apprécié l’idée de percevoir d’une manière ludique les limites et les défis de la robotique. J’ai été très agréablement surprise par leurs questions. »

 

Comment s’organise la préparation d’ateliers dans une classe ?

 

« La classe a commencée avec l’intervention de leur professeur, Aurélien, qui a entrainé les enfants avec une démonstration du robot Mindstorm ; ce dernier devait suivre un chemin marqué en noir sur le sol. J’ai été ébahi de constater que ces enfants, de 9 et 10 ans, avaient déjà acquis la logique de programmation et combien leurs observations sur différentes alternatives à mettre en œuvre étaient pertinentes.

Par la suite, j’ai présenté un exposé à l’aide d’un power point projeté à toute la classe : le but était d’ouvrir aux enfants la vision sur les applications robotiques dans le monde réel, particulièrement vis-à-vis des enjeux environnementaux. Ils ont pu comprendre que ce qu’ils apprennent maintenant pourrait être plus tard capitalisé dans des applications profitant à beaucoup de gens et à notre société. »

 

Quels outils avez-vous utilisé pour sensibiliser les enfants à la question de la robotique ?

 

« Pour que mon discours soit attractif et compréhensif pour tous, j’ai illustré mon exposé avec plusieurs extraits de vidéos portant par exemple sur les films artistiques avec des personnages-robots, sur les résultats des projets européens en robotique, ainsi que sur quelques robots particuliers utilisés pour nettoyer la ville et rafraichir l’air ou bien encore pour se déplacer d’une manière écolo, même dans des zones dangereuses. Le panorama des domaines d’application de la robotique a par la suite laissé la place à la réflexion et au « désir d’apprendre ». Cette notion est d’ailleurs très chère à Aurélien, dont le travail de l’inculquer aux enfants est visible et louable. »

 

mihaela savanturiers 2

 

Que va-t-il se passer après cette expérience ?

 

« Pour la suite, nous avons convenu avec Aurélien d’organiser une nouvelle rencontre avec la classe à la fin du trimestre. D’ici là, les enfants auront fini de construire intégralement leur robot (avec son boitier, ses roues, son système électrique, sa carte Arduino programmée correctement, etc.) destiné à ramasser les papiers tombés par terre dans la classe.

J’envisage également de proposer un petit exercice de design de système intelligent, qui consisterait à imaginer que leur robot sera étendu avec différents capteurs qui lui permettront de communiquer avec un opérateur humain. L’enjeu sera alors de définir la séquence des communications et des traitements de données à travers un scénario tel que la détection d’un incendie et sa résolution. »

 

Les Savanturiers participant au projet “Un scientifique dans ma classe” en partenariat avec la Fondation Thales, se réuniront en congrès de jeunes chercheurs le 21 juin 2016 à Gennevilliers.  Moment d’échanges et de partage, ce colloque est l’occasion pour les élèves de restituer formellement leur travail et de présenter leurs réalisations aux autres classes.
A cette occasion, la Fondation et l’équipe des Savanturiers ont le plaisir et l’honneur d’accueillir Albert Fert, Prix Nobel de physique de 2007 pour la découverte de la magnétorésistance géante en 1988 et chercheur au sein d’un laboratoire Thales/CNRS, pour inaugurer ce congrès.

 

Vous êtes salariés du groupe Thales et vous souhaitez à votre tour parrainer une classe ou tout simplement
vous engagez auprès d’une association ? Connectez-vous sur l’espace collaborateur de la Fondation
pour découvrir toutes nos offres de bénévolat à proximité de chez vous !