Défi robotique en classe de primaire – Châtenay-Malabry, France

Soutenu par Denis Gouet, Ingénieur (Vélizy-le-bois, France)

Thématique : Education aux sciences

Lieu de mise en oeuvre : Châtenay-Malabry, France

Organisation : Fondation La Main à la pâte

Lauréat 2018

L’enjeu

La mission des réseaux d’éducation prioritaire (REP) en France est de corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire par un renforcement de l’action pédagogique et éducative dans les écoles de ces territoires. L’un des enjeux est d’ouvrir les perspectives d’avenir des jeunes, en les aidant à développer, dès le plus jeune âge, un esprit critique, leur curiosité et désormais des connaissances en sciences du numérique.

La solution

Le projet du Défi Robotique propose une méthode d’éducation innovante, en permettant à des enfants de primaire scolarisés en REP de participer à un défi ludique et amusant qui vise à les sensibiliser à l’innovation, à la programmation et plus largement aux métiers de l’ingénierie et du numérique.

Accompagnées par la Maison des Sciences de Châtenay-Malabry, 12 classes participeront à ce défi pour construire et programmer un robot capable d’accomplir quelques missions imposées. Au terme de ce défi, les classes viendront présenter leurs réalisations robotiques lors du Forum des Sciences.
La pédagogie éprouvée par La main à la pâte met les enfants en situation active d’investigation, et fait appel à leur capacité de questionnement, de raisonnement et de travail de groupe à partir d’expérimentations concrètes.

La mobilisation de collaborateurs Thales est essentielle pour interagir avec chaque classe autour des défis proposés, animer les séances autour de la robotique, répondre aux questions des enfants et présenter leurs métiers.

L’impact

300 élèves, soit 12 classes de primaires d’écoles en REP de Châtenay-Malabry, participeront à ce défi robotique.

L’approche ludique et l’intervention de professionnels offre à ces jeunes élèves l’opportunité de développer leur ouverture d’esprit, de cultiver leur goût pour les sciences et de nourrir leurs projets d’avenir. Ce partenariat apporte également aux acteurs de l’éducation une expertise humaine en science et technologie et des moyens techniques, matériels et financiers.

Organisation
Témoignages

La Fondation La main à la pâte (LAMAP) a pour objectifs d’améliorer la qualité de l’enseignement des sciences à l’école primaire et au collège. Elle participe également au développement professionnel des professeurs et à la conception d’outils pédagogiques dans l’ensemble des disciplines scientifiques pour assurer la coopération scientifique et pédagogique entre différentes institutions. Ses actions sont conduites au bénéfice des jeunes, notamment ceux des quartiers défavorisés pour promouvoir les sciences, l’innovation, l’égalité des chances et in fine l’accès à l’emploi.

Site web

« En primaire j’ai eu la chance d’être dans une école pilote et de participer à des ateliers thématiques. En découvrant les activités de La Main à la pâte, j’ai repensé à l’éclairage qu’ils m’avaient apporté dans mon imaginaire d’enfant sur les métiers.
Allumer des étoiles dans des yeux d’enfants en leur faisant découvrir des applications concrètes, c’est facile pour un ingénieur du Groupe mais c’est aussi mettre en lumière des métiers que bien peu connaissent. La France manque d’ingénieurs, préparons l’avenir dès l’école !»

Denis Gouet, Ingénieur (Vélizy-le-Bois, France)