Initiation à l’informatique − Liberia

Soutenu par Siska Holwerda Juriste spécialisée en droit du travail (Hengelo, Pays-Bas)

Thématique : Innovation pédagogique

Lieu de mise en oeuvre : Gardnersville, Liberia

Organisation : Mineke Foundation

Lauréat 2016

 

La fondation Mineke propose un nouveau programme d’enseignement de l’informatique, un domaine identifié comme un des axes prioritaires. Selon les Indicateurs mondiaux fournis par les agences des Nations Unies, le taux de pénétration d’internet au Liberia s’élève seulement à 10 % et seulement 5 à 7 % de la population possède un ordinateur personnel.

La fondation Mineke a pour objectif de développer les connaissances informatiques de la population, auprès des plus de 16 ans pour favoriser l’accès au marché du travail, mais aussi auprès des enfants de cinq à douze ans scolarisés, afin de les familiariser à l’utilisation des ordinateurs et des tablettes. Avec ces outils, ils pourront utiliser des logiciels éducatifs et avoir accès à de nouveaux programmes scolaires.

La fondation Mineke a conclu un partenariat avec le ICT Center Liberia pour l’organisation des cours d’informatique. Le projet sera mis en œuvre à Dabwe Town, située à 15 km au nord-est de Monrovia, capitale du Liberia. Dabwe Town compte près de 5 000 habitants, dont plus de 500 mères célibataires, 800 enfants y seraient âgés de moins de cinq ans.

Les bénéficiaires

90 stagiaires seront formés au cours de la première année (enfants, adolescents et jeunes adultes), ensuite chaque année près de 90 stagiaires et 45 enfants bénéficieront des cours proposés par la fondation Mineke.

 
Organisation
Témoignages

La fondation Mineke a le statut d’ONG locale au Liberia et aux Pays-Bas. D’abord active à Dabwe Town, elle agit aujourd’hui dans l’ensemble du district de Gardnersville, une zone périurbaine et rurale dont les quartiers sont difficilement accessibles en transports en commun. L’objectif de la fondation Mineke consiste à encourager les populations à prendre des initiatives et à assumer leur propre existence : promouvoir la dignité, plutôt que la charité. La fondation Mineke vise en particulier les enfants, les jeunes adultes et les femmes. Ses principaux axes d’intervention sont l’éducation et la formation professionnelle, l’entreprenariat et les activités périscolaires.
La fondatrice, Tonia Dabwe, a reçu plusieurs distinctions pour l’impact de sa fondation, notamment le prix international de la femme africaine de l’année, décerné par l’organisation britannique Women 4 Africa (2013), et le titre d’ambassadrice remis par l’organisation britannique Divas of Colour (2014). En 2015, elle a été désignée Community Impact Leader par l’organisation britannique Black African Women Rock.

Site web

« La fondation Mineke est une petite ONG crée par Tonia Dabwe, une réfugiée libérienne qui a fui à Deventer, ma ville natale, pendant la guerre civile. Tonia rêve de reconstruire le travail de ses parents, à l’origine du développement de Dabwe Town, autrefois une commune rurale prospère. Au moyen des nouvelles technologies, elle souhaite offrir à ses habitants l’opportunité d’améliorer de manière durable la situation économique et sociale de leur quartier et de ses environs, pour que cette circonscription devienne un exemple pour les autres régions libériennes et les pays voisins. Avec le soutien de la fondation Thales, la fondation Mineke ne compte pas uniquement améliorer les chances d’insertion des étudiants sur le marché du travail, mais également l’attractivité de la région pour y favoriser l’implantation de nouvelles entreprises. Après la crise de l’Ebola, c’est enfin la perspective d’un développement positif ! Notre devise est la suivante : « promouvoir la dignité, plutôt que la charité. »

Siska Holwerda, Juriste spécialisée en droit du travail (Hengelo, Pays-Bas)