L’atelier de rue, nouveau terrain éducatif

Soutenu par Patrick EDOUARD, Qualité & amélioration continue (Meudon, France)

Thématique : Innovation pédagogique

Lieu de mise en oeuvre : Marseille (Quartier Nord), France

Organisation : Art & Développement

Lauréat 2015

 

Les bénéficiaires

Ce programme vise 400 à 450 enfants de 3 à 18 ans (soit 50 à 60 en moyenne par atelier), dont 56% de filles et 44% de garçons. Ce public est éloigné du monde culturel et souvent en difficulté scolaire, voire sociale.

Le projet consiste à déployer des ateliers créatifs de rue dans la grande cité « La Solidarité » de Marseille, située en zone de sécurité prioritaire. Il vise à installer et pérenniser une prise en charge inédite et originale des enfants vivant dans ce quartier défavorisé.

La démarche de l’association est d’aller à la rencontre des enfants, de les aborder au cœur de leur lieu d’habitation. L’espace public des quartiers, la rue, devient un espace structurant, un nouveau lieu éducatif. L’objectif est de développer les capacités créatives, la réussite éducative et l’intégration sociale des jeunes.

Ces actions pédagogiques sont encadrées par des artistes et une équipe d’éducateurs et d’animateurs. Elles s’appuient sur des partenariats avec les centres sociaux et collectivités locales, et sont réplicables grâce à la formation d’autres acteurs. Le caractère innovant de l’action réside, avant tout, dans son mode d’approche du public, son accessibilité directe et sa visibilité au sein du quartier.

Organisation
Témoignages


L’association Art & Développement (A&D) a pour objet de permettre l’accès à l’art pour les populations les plus défavorisées en mettant en œuvre des formes d’expression artistique, en suscitant des solidarités entre personnes désireuses de partager avec les plus défavorisés, en engageant les collectivités et organismes publics et privés à apporter leur participation, en organisant un programme de formation.

Site web

Je suis persuadé que, pour tout homme, la culture est un mode d’éducation à la liberté et au discernement. Elle favorise la prise de recul dans la vie au quotidien, l’ouverture aux autres et la socialisation.

La cité « La Solidarité » fait partie des quartiers prioritaires, dans le quartier Nord de Marseille. C’est un des quartiers les plus éloignés du centre-ville. Il cumule tous les handicaps des banlieues : trafic de drogue, violence, renfermement, forte précarité etc.

Patrick EDOUARD