Tech success Florida

Soutenu par Tameeka LEON, Qualité & amélioration continue (Orlando, États-Unis)

Thématique : Innovation pédagogique

Lieu de mise en oeuvre : Orlando, Floride, États-Unis

Organisation : Children’s Home Society

Lauréat 2015

 

Les bénéficiaires

400 jeunes (âgés de 14 à 21 ans) issus de milieux défavorisés bénéficieront d’une aide pour gagner en indépendance.

Aujourd’hui, le projet Tech Success Florida assure aux jeunes défavorisés un accès aux technologies et à la formation. Il s’agit de les redynamiser, combler l’écart technologique subsistant entre les jeunes, embellir leurs perspectives éducatives et professionnelles, et les préparer à mener une vie épanouissante. Mené sur 5 ans, ce projet propose des formations en ligne. Les bénéficiaires ne possédant ni le matériel ni l’accès Internet nécessaire pourront se rendre dans l’un des 15 centres d’apprentissage implantés à travers l’État. Au total, 80 ateliers d’experts métiers permettront aux jeunes de découvrir de nouveaux centres d’intérêt, ainsi que les professions correspondantes. Children’s Home Society mettra également en place une « boutique incitative » pour encourager le développement de leurs connaissances et compétences technologiques. Afin de mesurer l’évolution de leurs aptitudes, capacités et connaissances, les jeunes passeront des tests d’évaluation. Concrètement, l’objectif pour les participants est d’apprendre dans les domaines qui les passionnent pour améliorer leurs perspectives d’emploi et développer leur expression personnelle par l’art numérique.

Organisation
Témoignages

Children’s Home Society (CHS) est la plus grande agence de services aux familles et de protection de l’enfance en Floride. Les programmes de la CHS s’articulent autour de quatre objectifs : rompre le cycle des violences faites aux enfants et des négligences qu’ils subissent dans un grand nombre de familles, leur trouver si besoin un nouveau foyer et aider les jeunes à trouver leurs marques pour entrer dans l’âge adulte.

Site web

Pour réaliser leurs rêves, les jeunes les plus vulnérables doivent faire face à de multiples obstacles, le principal étant le manque d’accès aux technologies, plus couramment appelé la « fracture numérique ». L’écart se creuse entre les classes défavorisées, sans accès à Internet et les classes moyennes ou favorisées, qui disposent de toutes les technologies modernes.

Tameeka LEON

Actualités du projet
  • Journal de bord

    Tameeka Leon présente un état des lieux de son projet à mi-parcours...

    19 Oct 2015
    0