Blog

Retour du Népal de l’équipe Rescue Global : atelier sur la résilience face aux catastrophes

Après des mois de préparation, l’équipe Rescue Global est rentrée du Népal où elle a animé un atelier sur la résilience face aux catastrophes, financé cette année par la Fondation Thales. Ce programme a été créé pour former les enfants à apprendre aux autres membres de la communauté les techniques de recherche et de sauvetage de personnes, la préparation des familles et de la communauté et les stratégies pour se sauver en cas de catastrophe. Après douze jours passés sur le terrain, Rescue Global a formé 400 élèves et scouts de la région népalaise de Katmandou, dépassant ainsi son objectif.

 

 

En 2017, le programme de préparation aux catastrophes portait sur la formation des chefs des communautés, en raison de leur capacité d’user de leur influence pour diffuser les connaissances en matière de résilience. Cette année, le programme 2019 ciblait les enfants qui représentent une part importante et croissante de la population, comme le montrent les données démographiques népalaises. Le fait de cibler ce groupe d’âge permet à une grande partie de la population d’accéder à des connaissances indispensables. Des études montrent en outre qu’impliquer les enfants dans les techniques de préparation améliore immédiatement la protection de ce groupe vulnérable. Le programme consistait à former des groupes d’élèves et en particulier les scouts, qui font souvent partie des premières personnes à intervenir après une catastrophe au Népal, notamment en participant aux activités de recherche et de sauvetage de personnes et en apportant les premiers soins.

 

En partenariat avec des organisations népalaises, SMARTNepal et l’Himalayan Rescue Association Nepal (HRA), la formation a été dispensée en népali afin que les élèves comprennent parfaitement la langue et le contexte. Après avoir travaillé ensemble pour réaliser un manuel adapté à leur âge, plus spécialement destiné à élucider certaines questions, communiquer des informations exhaustives et associer les élèves à des activités interactives, les participants ont assisté à des démonstrations de techniques et de bonnes pratiques à mettre en œuvre en cas de catastrophe.

 

 

Parmi les sujets abordés figuraient notamment la préparation de kits pour faire face aux catastrophes, la fabrication d’abris, la lutte contre la propagation des infections, les signaux d’avertissement et les dangers du mal des montagnes. Une grande majorité des élèves se souvenait du terrible séisme de 2015 d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter et comprenait la nécessité de la formation, manifestant même un grand enthousiasme à l’égard du projet.

 

 

Au total, ce sont plus de 400 élèves et scouts qui ont été formés, soit 4 fois plus que l’objectif initial. En plus de former des élèves, l’équipe de Rescue Global s’est employée à recueillir des informations auprès des enseignants et des populations locales, afin de mieux comprendre quels sont les besoins des communautés népalaises pendant et après une catastrophe naturelle. Au vu de ces résultats extrêmement positifs, la formation ciblera l’année prochaine 2 500 élèves. Elle suscite d’ailleurs un intérêt croissant dans d’autres pays exposés au risque de catastrophe, comme les Philippines et les Caraïbes.

 

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Web de Rescue Global et suivez leur voyage sur leur page Facebook.