Structure d’enseignement des sciences Cambodge

Soutenu par Stephane Rochette, Ingénieur (Toulouse, France)

Thématique : Education aux sciences

Lieu de mise en oeuvre : Phnom Penh, Cambodia

Organisation : Toutes A l’Ecole

Lauréat 2016

 

Ce projet a pour but de donner à de jeunes diplômées de l’enseignement supérieur la possibilité de parfaire leur formation d’enseignante en acquérant un niveau d’éducation de classe mondiale. Des enseignants qualifiés travailleront en binôme avec des professeurs stagiaires cambodgiens pour les aider à améliorer leurs compétences, lesquelles seront ensuite transmises aux enseignants des écoles publiques.

L’objectif est de constituer une équipe de professeurs khmers de haut niveau. Cette nouvelle génération d’enseignants qualifiés participera à la reconstruction du Cambodge. Toutes A l’École veut créer des conditions qui permettent à chaque élève d’optimiser sa réussite sociale et professionnelle potentielle, d’élargir ses possibilités, de prendre de l’assurance et de développer le sens de l’initiative.

Dans un contexte de mondialisation, la science est un secteur où les jeunes cambodgiennes peuvent trouver une source d’épanouissement, tout en répondant à un besoin majeur sur le marché du travail. Deux laboratoires seront construits et équipés du matériel scientifique nécessaire (matériel d’expériences électriques, voltmètres, thermomètres, lentilles, microscopes…).

Le goût de la science sera développé par :
• une méthode d’e-learning pour l’apprentissage des mathématiques, un outil aussi efficace pour les professeurs que pour les élèves ;
• des expériences de physique axées sur les sciences de la terre et de l’espace, grâce à une méthode d’apprentissage fournie par la « La Cité de l’Espace » de Toulouse ;
• l’intervention d’une étudiante vietnamienne « modèle » terminant de brillantes études dans le domaine des sciences et commençant une thèse à Telespazio

Les bénéficiaires

Quatre-vingt-dix élèves et 5 professeurs de Happy Chandara en seront les bénéficiaires directs en 2016. Ils vivent dans des villes périurbaines proches de l’école, où de nombreuses familles vivent dans une grande précarité : logements insalubres, promiscuité et très faibles revenus.

Organisation
Témoignages

Fondée en 2006, l’association à but non lucratif « Toutes à l’école » a pour vocation de proposer une scolarisation de haut niveau aux petites filles les plus démunies. Pour cela, elle a décidé de construire au Cambodge sa première école pilote, Happy Chandara.
Sa mission est d’accompagner les élèves tout au long de leur formation professionnelle ou universitaire jusqu’à leur premier emploi. Le but est de permettre aux jeunes femmes d’accéder par l’éducation à des postes clés au sein de leur communauté et de les aider à acquérir les valeurs de tolérance et de paix.

Site web

« Cela fait deux ans et demi que je suis allé voir l’association « Toutes A l’École », dans un quartier de Phnom-Penh, pour rencontrer les élèves que ma femme et moi parrainons par l’intermédiaire de cette structure. Je m’étais alors demandé comment Thales pourrait s’associer à l’aventure. Le concept et les valeurs de la fondation Thales se sont imposés comme une évidence ! Je suis fermement convaincu du rôle fondamental du système éducatif comme vecteur premier du développement de l’humanité. C’est pourquoi je veux apporter ma contribution au développement de l’enseignement et à la conception d’outils pédagogiques pour renforcer les capacités de l’association. »

Stéphane Rochette, Ingénieur (Toulouse, France)