Blog

Le succès de l’application humanitaire Lastquake

 

La Fondation Thales a soutenu le Centre Sismologique Euro-Méditérannéeen (CSEM) en finançant de nouveaux développements pour l’application d’information sismologique LastQuake. Un large succès pour ce projet qui compte désormais plus de 200 000 utilisateurs à l’échelle mondiale.

 

LastQuake, une application unique d’information sismologique

 

L’application mobile LastQuake vise à améliorer la prévention face aux risques sismiques et la détection des effets indirects (tsunami, feu, glissement de terrain…), en offrant au citoyen un rôle actif d’information grâce aux nouvelles technologies et aux réseaux sociaux.

 

Largement plébiscitée par les témoins de séismes, LastQuake s’intéresse aux séismes ressentis par les populations, et délivre une information préliminaire en moins de 2 minutes après les premières secousses. Complétée par un fil Twitter et un site internet, ce dispositif est unique par sa capacité de collecte rapide de témoignages.

 

L’application en anglais a été traduite en indonésien et farsi au service des populations situées dans des zones à risque. Elle sera bientôt traduite en hindi et chinois afin de toucher une plus grande partie de la population mondiale.

 

Un bilan très positif pour l’année 2016

 

Le CSEM est très satisfait du bilan de ce projet pour l’année 2016. En effet, l’application rassemble désormais plus de 200 000 utilisateurs à travers le monde. Le séisme qui a secoué le centre de l’Italie en janvier dernier illustre le fort usage de l’application : en 20 minutes, 2000 témoins l’ont lancée. Plus de 900 témoignages ont été collectés dont 554 en moins de 10 minutes.

 

Des consignes de sécurité pour limiter les sur-accidents et les comportements à risque, ainsi qu’un bouton « Je suis en sécurité » pour prévenir rapidement ses proches, ont été intégrés en 2016. De nouvelles fonctionnalités, dont les utilisateurs sont très satisfaits.

En réponse à une forte demande, le CSEM se penche actuellement sur le risque tsunami afin de développer des consignes de sécurité spécifiques à ce phénomène.

 

Localisation des 5 millions de lancements de l’application LastQuake au cours des 12 derniers mois.